Choose your language

 
A propos des bières belges

A propos de nous

News & Evénements

Distribution et livraison

Conditions de vente

Partenaires & liens

Offres spéciales




 

On situe l’origine de la bière en Palestine en 8.000 AVJC. Elle était obtenue en faisant macérer du pain d’orge dans de l’eau.
Les Sumériens et les Babyloniens produisaient au moins 34 bières différentes et les Egyptiens possédaient déjà de véritables brasseries d’Etat, ayant le monopole. Ramsès II, le “pharaon brasseur” applica des règles très strictes concernant ce breuvage.
La bière arrive en Europe vers 5000 – 4800 AVJC par le Danube et la Méditerrannée. Même si les Romains préféraient le vin, ils appréciaient la bière, surtout dans le Nord, plus adapté à la culture de l’orge. Chez les Gaulois — inventeurs des tonneaux — la cervoise est fabriquée en famille, par les femmes. Après la chute de l’Empire romain,les moines s’intéressent à la bière et toutes les abbayes ont leur brasserie.

Dès les 7e siècle les moines consomment de la bière, qui est alors une boisson populaire. A Villers-la-Ville, en 1146, les moines construisirent une immense abbaye. La brasserie, de style roman, fut construite au 13e siècle. Les guerres de religions du 16e siècle et la révolution française eurent raison de nombreuse abbayes. C’est l’époque de la création de guildes qui assurent la qualité des produits et le respect des traditions.

Au 14e et 15e siècles, les brasseries se multiplient. Il était conseillé de boire de la bière, dont le mode de fabrication éliminait les germes pathogènes, plutôt que de l’eau, vecteur de transmission des épidémies telles que le choléra, la peste…
Au 16e siècle, la Renaissance fut l’âge d’or des brasseurs, dont la corporation était très riche, en témoigne la “Maison des Brasseurs” sur la Grand-Place de Bruxelles.

Au 17e siècle de nombreuses bières différentes et les petites brasseries fleurissent. Les procédés de conservation n’existant pas encore, chaque village a sa brasserie.
A la fin du 18e siècle, la Révolution Française a mis fin aux guildes des brasseurs et a détruit de nombreux monastères et abbayes. L’arrivée de Napoléon relança les activités brassicoles qui deviendra une véritable industrie.
A la fin du 19e siècle, grâce aux découvertes de Louis Pasteur (pasteurisation), les brasseries retrouvent un nouvel élan. Ces découvertes sont à la base d’une meilleure qualité de la bière : le goût et la conservation.

Vers 1900, il y a 3223 brasseries en Belgique dont la brasserie Wielemans à Forest était considérée comme la plus grande en Europe. A la Grande Brasserie de Koekelberg fut brassée la première bière de fermentation basse (pils) en 1886.

Après de la première Guerre Mondiale, il ne reste que 2013 brasseries, faute de main d’œuvre et de matières premières. La crise économique des années 30 et la deuxième Guerre Mondiale vont encore diminuer leur nombre et en 1946, la Belgique ne compte plus que 755 brasseries.

Après la Seconde Guerre Mondiale, les petites brasseries disparaissent ou sont rachetées par les plus grandes. En 1983, seulement 134 sont encore en activité.
De nos jours, deux tendances marquent la production brassicole: au niveau mondial des fusions importantes entre grands groupes brassicoles, au niveau régional, la renaissance de petites et moyennes brasseries qui développent des produits variés et de qualité liés au terroir. Aujourd’hui, il existe une centaine de brasseries en Belgique avec une gamme de quelques 500 produits différents. A la vôtre !



 

Conception & Design : Roland Henrion - Hébergement : P4X Sprl